Fertilisation des parcelles

Fertilisation des parcelles

Messagepar Em_Biau sur 23 Oct 2008, 16:03

Je ne sais pas si quelqu'un a déjà réfléchi à la question de planter quelque chose sur nos terrains... et que ça pousse !
Des arbres, je veux bien, ça pousse plus ou moins partout (mon vieux prof de géo me diasit qu'en Belgique, il y a des forêts là où on ne sait pas cultiver).
Mais des fleurs et des légumes sur les terres assez pourries qu'ils nous ont donné, j'ai pas l'impression que ça va démarrer d'un coup. Il y a bien eu des betteraves ou des chicons par-ci par-là, mais tout a été retourné, remanié en profondeur, et je vois beaucoup de caillous quand je me ballade.

Laurence avait lancé une idée pas mal, qui consistait à trouver un fermier pour passer partout et semer de l'engrais vert. Je ne sais pas si tout est si simple à envisager, car dans quelques semaines, IMWO placera les 2000 arbres promis, et les tracteurs d'un fermier abimeraient beaucoup. En ce qui me concerne, j'ai jeté un sachet de graines d'angélique, histoire d'occuper un peu le sol, masi j'ai des doutes quant à leur germination.

J'ai déjà préparé dans les 200 kg de compost, mais c'est à peine assez pour un potager de 3m sur 3.

Et vous, vous avez des plans ?
Avatar de l’utilisateur
Em_Biau
 
Messages: 1526
Inscrit le: 28 Juil 2008, 09:21
Localisation: Lot 122 (21 place de la rose des vents)

Re: Fertilisation des parcelles

Messagepar Sand &tribu sur 23 Oct 2008, 16:28

Em_Biau a écrit:Je ne sais pas si quelqu'un a déjà réfléchi à la question de planter quelque chose sur nos terrains... et que ça pousse !
Des arbres, je veux bien, ça pousse plus ou moins partout (mon vieux prof de géo me diasit qu'en Belgique, il y a des forêts là où on ne sait pas cultiver).
Mais des fleurs et des légumes sur les terres assez pourries qu'ils nous ont donné, j'ai pas l'impression que ça va démarrer d'un coup. Il y a bien eu des betteraves ou des chicons par-ci par-là, mais tout a été retourné, remanié en profondeur, et je vois beaucoup de caillous quand je me ballade.

Laurence avait lancé une idée pas mal, qui consistait à trouver un fermier pour passer partout et semer de l'engrais vert. Je ne sais pas si tout est si simple à envisager, car dans quelques semaines, IMWO placera les 2000 arbres promis, et les tracteurs d'un fermier abimeraient beaucoup. En ce qui me concerne, j'ai jeté un sachet de graines d'angélique, histoire d'occuper un peu le sol, masi j'ai des doutes quant à leur germination.

J'ai déjà préparé dans les 200 kg de compost, mais c'est à peine assez pour un potager de 3m sur 3.

Et vous, vous avez des plans ?



Pas encore. Nous allons d'abord nous plonger dans les livres et demander des conseils à des spécialistes...
Idée? Khali n'allait pas suivre un cours à la faculté agronomique de Gembloux????? Ils peuvent peut-être nous conseiller?
Sand &tribu
 
Messages: 432
Inscrit le: 05 Aoû 2008, 19:19
Localisation: Bruxelles- Lot 140

Re: Fertilisation des parcelles

Messagepar Em_Biau sur 23 Oct 2008, 16:30

Oui, Khali va passer son doctorat d'ici peu. On lui cherche un kot. Mais il s'agit surtout d'aménagement de jardins, pas tant de qualité de sols...
Avatar de l’utilisateur
Em_Biau
 
Messages: 1526
Inscrit le: 28 Juil 2008, 09:21
Localisation: Lot 122 (21 place de la rose des vents)

Re: Fertilisation des parcelles

Messagepar Sand &tribu sur 23 Oct 2008, 16:34

Voici qques informations que j'ai à ce sujet (pas encore eu l'occasion de les traiter).



LA FERTILISATION NATURELLE DU SOL
La clé de la fertilité naturelle, c’est l’entretien de l’humus, la matière organique du sol. L’humus, élément clé de la fertilité, préserve la structure du sol et son activité biologique. Il forme avec l’argile un complexe qui retient l’eau et les éléments minéraux et les redistribue aux plantes au fur et à mesure de leurs besoins.
L’abus d’engrais chimiques, tout comme la culture sans engrais, entraîne une disparition progressive de cet humus.
Un sol peut aussi être amendé c’est-à-dire rendu plus ou moins acide, plus ou moins léger, par des apports de tourbe, de sable, de craie. Mais vous ne pourrez jamais le changer complètement. Le rhododendron végète et meurt dans un sol calcaire, même si vous lui offrez des mètres cubes de terre à bruyères !

QUEL ENGRAIS ?
Sur le marché, nous trouvons divers types d’engrais.

Les engrais organiques proviennent de déchets végétaux et animaux : compost, fumier, engrais commerciaux d’origine organique.
Les engrais minéraux ou inorganiques peuvent être naturels ou produits par synthèse.
Les engrais minéraux naturels : poudre de basalte, de lave, calcaire,...
Les engrais minéraux synthétiques : ce sont les engrais "chimiques", interdits en agriculture biologique. Ils peuvent satisfaire les besoins des plantes mais n’ont aucune action positive sur la qualité du sol.
LE MEILLEUR ENGRAIS : LE COMPOST
Le meilleur engrais organique est le compost. Il apporte en même temps de l’humus et des éléments nutritifs. Néanmoins l’apport d’un autre engrais organique peut être utile.
Voir aussi fiche n°30 "Le compost"

Un engrais vert peut être un bon complément pour le potager (par exemple, mélanger au sol le feuillage des haricots, choux,...).

Le choix d’autres engrais dépend des besoins nutritionnels des plantes et des caractéristiques du sol. Ces dernières peuvent être déterminées par une analyse de sol.
Voir aussi fiche n°39 "L’analyse du sol du jardin".

Les poudres minérales enrichissent le sol en oligo-éléments (spécifiques à chaque poudre) et augmentent la rétention d’eau et de substances nutritives par le sol. Les poudres argileuses sont, comme la bentonite ou la montmorillonite, riches en minéraux argileux et s’utilisent surtout pour des sols sablonneux. Les poudres argileuses se gonflent fortement d’eau et améliorent la capacité du sol à fixer les matières nutritives.

Le calcaire est utilisé pour corriger l’acidité des sols. Il stimule l’activité biologique, il améliore la structure granuleuse et rend les matières nutritives plus assimilables. Des ajouts exagérés de calcaire peuvent diminuer la capacité de formation d’humus.

La tourbe maintient une humidité favorable mais elle rend le sol acide. Elle provient de zones de marécages menacées de destruction ; n’en utilisons pas dans notre jardin.

L’humus d’écorces provient du compostage d’écorces additionnées d’azote. Il est riche en matières organiques et remplace avantageusement la tourbe quand son pH se situe vers 6.

Le mulch est composé de matières organiques grossièrement hachées (tonte de pelouse, pailles, feuilles séchées, roseaux, écorces,...) mais il est pauvre en matières nutritives. Il peut être utilisé pour couvrir le sol et le protéger du froid en hiver et du dessèchement en été.

POUR PLUS D’INFORMATIONS :
CRABE : Rue St Médard, 4, 1370 Jodoigne, Tél. : 010/81.40.50 - http://www.crabe.be
Nature & Progrès, Rue de Dave, 520 à 5100 Namur, Tél. : 081/30.36.90 - http://www.natpro.be
Sand &tribu
 
Messages: 432
Inscrit le: 05 Aoû 2008, 19:19
Localisation: Bruxelles- Lot 140

Re: Fertilisation des parcelles

Messagepar ago sur 24 Oct 2008, 09:37

"Dans le temps", il y avait aussi moyen (?!?) d'avoir des infos à l' Ecole Horticole de l' Etat qui se trouve à la rue Verlaine (rue parallèle à la chaussée de Charleroi) au niveau du Bowling Le Leader (connu par certains d'entre nous) et je crois aussi qu' une fois par an, il y avait moyen d'acheter des arbres ou arbustes ou autres plantes dans leur pépinière appelée "La Sibérie" qui se trouve à Grand-Manil. Je précise que mes infos ne sont peut-être plus "toutes fraîches" mais autant savoir.

Jean
ago
 
Messages: 74
Inscrit le: 20 Aoû 2008, 14:31
Localisation: Gembloux / lot 145

Re: Fertilisation des parcelles

Messagepar laurence sur 24 Oct 2008, 11:44

Salut,

je pense que c'est maintenant qu'un fermier devrait retourner (labourer) et engraisser nos parcelles, avant les plantations des arbres. Dans un second temps, au printemps, nous demanderions au même fermier de passer avec une machine qui "ratisse" la terre et qui sème un engrais vert. Je peux me renseigner auprès d'un fermier de Lonzée.

Le centre horticole de Gembloux organise toujours une fois par an une vente aux particuliers (elle devrait avoir lieu prochainement, logiquement en novembre). Nous pourrions leur demander le prix pour une commande groupée mais en négociant car les prix qu'ils pratiquent ne sont pas nécessairement moins chers que les "gros" producteurs. Mais nous ferions vivre cette école.

Bon appétit !

Laurence
laurence
 
Messages: 39
Inscrit le: 18 Sep 2008, 19:36


Retourner vers Jardins

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron